Elles venaient d'Orenbourg - version poche

https://www.villa-amalia.fr/web/image/product.template/3042/image_1920?unique=df79419

Éditeur : Chèvre-feuille étoilée
Autrice : Caroline Fabre-Rousseau

9,50 € 9.5 EUR 9,50 €

9,50 €

Not Available For Sale

  • Prix public
  • Pagination
  • Format
  • Date de sortie
  • ISBN

Cette combinaison n'existe pas.

Prix public: 9,50 €
Pagination: 272
Format: 11 x 18 cm
Date de sortie: Novembre 2023
ISBN: 9782367951591

Conditions générales
Garantie satisfait ou remboursé de 30 jours
Expédition : 2-3 jours ouvrables

Résumé :

Montpellier, 1894 : deux jeunes filles russes s'inscrivent à la faculté de médecine. Exactes contemporaines de Marie Curie, elles connaîtront elles aussi un destin exceptionnel. Caroline Fabre-Rousseau rend hommage à ces deux pionnières, à qui aucun livre n’avait encore été consacré : Raïssa Lesk, la mère de Joseph Kessel, qui suit son mari dans la première colonie juive d'Argentine.

Et Glafira Ziegelmann, première femme chef de clinique, première femme admissible à l’agrégation de médecine, interdite d’oral lorsque le jury a découvert que c’était une femme.

Leur point commun ? Elles venaient d'Orenbourg. Une biographie qui se lit comme un roman.

Préface du Professeur Michel Mondain, le Doyen de la faculté de médecine de Montpellier-Nîmes qui a inauguré l'amphithéâtre Glafira Ziegelmann pour les 800 ans de la faculté en 2020.


L'autrice :

Caroline Fabre-Rousseau, romancière, a un penchant certain pour les oubliés de l'histoire. Mêlant recherches et fiction, elle exhume des époques et des personnages, réels ou imaginaires, pour mieux les arracher à l'oubli. Sa précédente biographie faisait revivre Julie Duvidal, artiste peintre reconnue en son temps, écrasée par l'ombre de son beau-frère Victor Hugo. Biographie croisée, Elles venaient d'Orenbourg raconte avec sensibilité et érudition deux parcours contrastés et révélateurs de la condition féminine au tournant du XIXe siècle.